• Athos du Boscail II a enlevé la course marathon du meeting d’Enghien, le Prix de Buenos Aires (Groupe II), support du quinté de samedi. C’est la dixième victoire de suite pour le pensionnaire de Vincent Martens !

    Parti du premier échelon, Athos du Boscail II prend le commandement après quelques centaines de mètres. Alors que Quilon du Châtelet assure un bref relais en tête, le protégé des frères Martens emmène tranquillement le peloton pendant deux tours. A un kilomètre du poteau, le fils d'Historien allonge la foulée et augmente le rythme : ses adversaires sont déjà battus... Incapables de venir lutter avec lui, ses poursuivants doivent laisser Athos du Boscail II s'envoler vers un net succès. En enlevant ce véritable marathon (4.125 m), le cheval de Léo Van Pollaert démontre aujourd'hui sa belle tenue et semble capable de tout faire. C'est le constat que fera son driver, Christophe Martens, à l'arrivée : « C'est un crack. On ne connaît toujours pas ses limites. Pour l'instant, tout ce qu'on lui demande, il le fait ! Aujourd'hui, on est allé au petit trot jusqu'au dernier kilomètre. Je suis venu (sic) seulement quand est Quilon du Châtelet est venu : c'était le seul cheval que je craignais. Il n'a pas eu de course dure car on a fait deux petits tours de chauffe. »

    Seul cheval capable de (presque) soutenir le rythme Athos du Boscail II, Quilon du Châtelet termine fort mais ne peut qu'accrocher le premier accessit. Franck Nivard est néanmoins pleinement satisfait. « Il nous rassure complètement après deux fautes consécutives, explique-t-il. J'ai vite compris qu'Athos du Boscail II était plus fort. Mais à 100 mètres, je suis revenu dessus. Finalement, il n'y a pas grand-chose à l'arrivée. » Troisième à nette distance, Power Jet confirme cependant sa belle aptitude à la piste d'Enghien. Parfois irrégulier, Quopeck possède pourtant de très beaux moyens. Le pensionnaire de Séverine Raimond prend la quatrième place après n'avoir fait que la ligne droite. Nelumbo, parti aux 50 mètres mais très vite revenu devant, enlève de justesse le dernier accessit aux dépens de Magnat Crown.

    1er 4 Athos Du Boscailii (M/6) Martens Ch. 5'28''31 1'19''60 Photos arrivées PMU ENGHIEN SOISY Prix de Buenos-Aires
    2ème 9 Quilon Du Chatelet (M/6) Nivard F. 5'28''43 1'19''10
    3ème 8 Power Jet (M/7) Ernault S. 5'28''86 1'19''70
    4ème 2 Quopeck (M/6) Mme Raimond S. 5'29''06 1'19''80
    5ème 13 Nelumbo (H/9) Blandin F. 5'29''18 1'18''90
    6ème 3 Magnat Crown (H/10) Lecanu F. 5'29''19 1'19''80
    7ème 14 Negre Du Digeon (H/9) Abrivard M. 5'29''50 1'18''90


    votre commentaire
  • La jument de la famille Gillot a dominé tous les favoris pour enlever le Prix de Bruxelles (course européenne - 5 à 10 ans – 2.150 m) ce dimanche à Enghien.

     

    Couru sur un train relativement moyen (réduction en 1'13''3), ce Prix de Bruxelles 2010 a donné lieu à une arrivée dans un mouchoir de poche. C'est Nuit Torride, à la belle cote finale de 40/1, qui s'est finalement montrée la plus forte de tous. Après s'être dégagée dans le tournant final, la jument de la famille Gillot est venue ajuster Prodigious au poteau. La partenaire de Bernard Piton a une nouvelle fois étalé la belle pointe de vitesse finale qu'on lui connaît. Heureux, son driver n'était pas complètement étonné de cette victoire. « Après avoir eu mal à un pied, elle est bien revenue. Elle était bien souple aujourd'hui. J'avais dit à Guillaume [Gillot, son lad - ndlr] avant la course que cela allait être son jour. »

    Prodigious devra encore patienter pour décrocher la victoire qui le fuit depuis février 2008 ! Après avoir échoué de peu dans le Prix de Washington (troisième), le fils de Goetmals Wood doit se contenter du premier accessit aujourd'hui. Dans le sillage d'Opium à moins d'un tour de l'arrivée, le pensionnaire de Philippe Moulin a pris le meilleur à cent mètres du but, mais ce bon finisseur n'a pu résister au retour de la fusée Nuit Torride.

    Après une course d'attentiste, Paradis Cordière a fourni un bel effort pour arracher la troisième place à Opium. Grand favori, ce dernier a déçu. Bien parti malgré son numéro 8 derrière la voiture, le pensionnaire de Pierre Levesque rapidement pris le commandement avant d'être relayé par Obelo Darche, puis a plafonné dans la ligne droite. Son mentor a livré son analyse peu après. « On a toujours été à deux le nez au vent : avec des sprinters, cela ne pardonne pas. Opium est plus un cheval de tenue, plus un cheval de 2 700 mètres que de 2 100... »

    Fabrice Souloy s'est lui montré satisfait de la course d'Opaline d'Atout, cinquième au poteau, qui « a très bien fait mais n'a pas eu le passage. ». Son autre pensionnaire, Quaro, a fait « une performance encourageante. Il devrait être bien dans quinze jours, dans le Prix de la Méditerranée. » Obélo Darche a mené jusqu'à mi-ligne droite avant de se tromper dans ses allures et de ne pouvoir repartir.

    1er 7 Nuit Torride (F/9) Piton B. 2'37''58 1'13''3 Photos arrivées PMU ENGHIEN SOISY Prix de Bruxelles
    2ème 6 Prodigious (M/7) Dubois J. 2'37''59 1'13''3
    3ème 2 Paradis Cordiere (M/7) Labigne J. L. 2'37''67 1'13''3
    4ème 8 Opium (M/8) Levesque P. 2'37''73 1'13''4
    5ème 1 Opaline D'atout (F/8) Nivard F. 2'37''86 1'13''4
    6ème 5 Unforgettable (M/8) Vercruysse P. 2'37''87 1'13''4
    7ème 9 Picsou De Villabon (M/7) Bazire J. M. 2'37''89 1'13''4

    Révélation de l’année, Réal de Lou a signé un septième succès consécutif, enlevant le Prix du Louvre dans un canter, dimanche à Enghien. Le Critérium en point de mire.

    Grandissime favori du Prix du Louvre, Réal de Lou a donc de nouveau croqué ses adversaires, s’imposant avec une réelle autorité.
    Venant en tête au premier passage en face, puis un instant relayé, il reprend les commandes, entre le premier dans la ligne droite, puis file au poteau, en ayant bouclé son dernier kilomètre sur le pied de 1’10”6.
    Inquiet après le heat d’échauffement, Laurent-Claude Abrivard, qui en profite pour porter son nom au palmarès, pour la première fois, dans la colonne des entraîneurs et des drivers, est soulagé : "Il ne m’avait pas du tout rassuré au heat, où il avait vu un tracteur de loin, et avait voulu faire demi-tour. Je craignais aussi les virages, mais finalement, tout s’est bien passé."
    Puis il revit sa course, "je pars à ma main, puis j’accélère en face, je laisse passer Singko du Vivier, puis je reprends la tête. Sans forcer. Mais à l’amorce du dernier kilomètre, je le laisse aller, puis je débouche les oreilles vers la mi-ligne droite, et il se relance, faisant alors la différence."
    Désormais, en guise de préparation au Critérium des 5 ans, Réal de Lou sera peut-être présent à Saint-Malo le 11 août pour l’étape du GNT : "On va réfléchir à cela, poursuit le lauréat, car il a aussi une course à Cabourg, début août. Mais Saint-Malo est une option."
    Une option que pourrait aussi prendre Jean-Etienne Dubois, dont le protégé Rodrigo Jet obtient une excellente deuxième place : "J’avais demandé, précise-t-il, à Pierre Vercruysse de lui donner un parcours sage, ce qu’il a parfaitement réalisé. Le cheval a fourni un très bel effort final, mais il avait besoin de cette sortie, car il soufflait un peu après la course. Le Prix Jean-Luc Lagardère, mi-août à Enghien, reste une option, comme de le présenter dans l’étape de Saint-Malo, qui a servi de tremplin à de nombreux champions. Mais il faut un très bon droitier là-bas."
    Excellent derrière les deux 5 ans, le « jeune » Sinko du Vivier ne démérite pas en obtenant une facile troisième place : "Je suis content de sa course, précise Christophe Martens, car il a poussé un peu à droite dans le dernier tournant, puis a été dominé, mais je n’ai pas tapé dessus. Il est encore perfectible, et sera mieux dans quinze jours, dans le Prix de Milan..."
    1er 10 Real De Lou (M/5) Abrivard L. Cl. 3'33''39 1'14''2 Photos arrivées PMU ENGHIEN SOISY Prix du Louvre
    2ème 12 Rodrigo Jet (M/5) Vercruysse P. 3'33''74 1'14''3
    3ème 9 Sinko Du Vivier (M/4) Martens Ch. 3'34''39 1'14''6
    4ème 7 Rene De Monvril (H/5) Ouvrie F. 3'35''39 1'14''9
    5ème 6 Romcok De Guez (M/5) Bazire J. M. 3'35''51 1'15''0
    6ème 8 Seven D'oliverie (M/4) Abrivard A. 3'35''85 1'15''1
    7ème 2 Stella Du Plateau (F/4) Marie B. 3'35''93 1'15''1
    Tonkin de Bellouet a remporté le Prix de Rome (Groupe III - 3 ans - 2.875 m) aujourd'hui à Enghien. Drivé par Sébastien Baude, le pensionnaire de Fabrice Souloy s'est imposé devant Trinité des Valls, qui a pris le premier accessit, et Titou de Touchyvon, troisième. Le favori Tonnerre du Gers s'est enlevé dans le dernier tournant alors qu'il était en tête.
    1er 8 Tonkin De Bellouet (M/3) Baude S. 3'42''29 1'17''3 Photos arrivées PMU ENGHIEN SOISY Prix de Rome
    2ème 5 Trinite Des Vals (F/3) Nivard F. 3'42''41 1'17''4
    3ème 2 Titou De Touchyvon (M/3) Bergh R. 3'43''02 1'17''6
    4ème 3 Tabby Point (M/3) Abrivard M. 3'44''12 1'18''0
    5ème 7 Tarelise (F/3) Thibout P. 3'44''86 1'18''2
    6ème 4 Toscane Jab (F/3) Mary P. 3'45''89 1'18''6
    7ème 6 Tonia De Piencourt (F/3) Robert Chauvin 3'46''94 1'18''9


    votre commentaire
  •  

        LA VIDEO DU PRIX DU CONSEIL MUNICIPAL http://www.youtube.com/watch?v=mhAsCBDTzSs

     

    Succès facile du favori Riglorieux du Bois, samedi soir à Bellerive dans le Grand Prix du Conseil Municipal, épreuve finale du Grand Chelem.

    Le duel entre Riglorieux du Bois et Punchy n'a pas eu lieu dans l'épreuve phare du meeting vichyssois, car le second nommé - en commettant un temps de galop - a compromis ses chances en perdant trente mètres au départ. Son entraîneur-driver, Jean Boillereau, explique : “Je n'ai pas pu partir tout à l'extérieur comme je le souhaitais, et il n'a pas trop aimé. Ensuite cela devenait impossible de refaire autant de terrain sur un champion comme Riglorieux du Bois. Néanmoins, il a encore donné le meilleur de lui-même.”
    Après six cents mètres de course, Riglorieux du Bois vient s'installer au commandement, un instant relayé par Mah Jong du Vivier, mais Jean-Michel Bazire ne tarde pas à se ressaisir de la pole position pour passer devant les tribunes. On note alors un vif rapproché de Quito d'Avèze, venu à son extérieur pour l'accompagner au premier rang dans la ligne d'en face. Punchy place une accélération pour tourner en quatrième épaisseur dans le dernier virage. Riglorieux du Bois file en tête dans la ligne droite et se détache, effectuant une véritable promenade de santé. Le Sulky d'Or, Jean-Michel Bazire déclare  : “Nous avons eu un parcours très favorable. Nous n'avons pas eu à puiser dans nos réserves”. Mah Jong du Vivier obtient très sûrement la deuxième place, faisant dire à Loris Garcia : “À 10 ans, c'est vraiment extraordinaire de faire encore mieux que l'an dernier où il s'était classé troisième.” Même satisfaction pour l'entraîneur Gregory Laurent, qui envisage de participer avec lui au meeting de Cagnes-sur-Mer. Punchy lutte longtemps pour essayer d'accrocher le second accessit, mais Nino Le Blond finit le plus vite. Au sujet de ce dernier, Franck Corbineau précise : “C'est un cheval très dur. Il redonne un bon coup de reins pour finir”. Son entraîneur, Jean-Marc Machet, envisage maintenant avec lui le Grand Prix de Biarritz. Fidèle à sa réputation d'excellent finisseur, Nickel des Champs effectue une superbe ligne droite pour enlever la cinquième place à Muchanina, laquelle plafonne à la corde pour finir. Quant à Paola de Lou, elle effectue “une course de rentrée parfaite”, selon Igor Blanchon. Puis il ajoute, “Il a besoin de courir et disputera sans doute quelques courses en province, surtout à l'attelé. Son objectif sera bien sûr le meeting d'hiver avec le Prix Cornulier.”
    1er 3 Riglorieux Du Bois (H/5) Bazire J. M. 3'32''43 1'14''53
    2ème 10 Mah Jong Du Vivier (M/10) Garcia L. 3'34''12 1'15''12
    3ème 5 Nino Le Blond (H/9) Corbineau F. 3'34''39 1'15''22
    4ème 9 Punchy (M/7) Boillereau J. 3'34''58 1'15''29
    5ème 7 Nickel Des Champs (H/9) Ouvrie F. 3'34''73 1'15''34
    6ème 6 Muchanina (F/10) Lebourgeois Y. 3'34''77 1'15''35
    7ème 11 Paola De Lou (F/7) Blanchon I. P. 3'35''66 1'15''01

     


    votre commentaire
  • Grandissime favorite, NOUBA DU SAPTEL n’a pas déçu ses nombreux supporters à l’occasion du Prix de Washington, s’imposant en 1′11″ sur 1609 mètres.

    Drivée par Yves Dreux, « NOUBA » a remporté ce samedi le 20ème succès de sa carrière.
    Alors que PRIVATE LOVE, légèrement détachée de ses rivaux, imprimait un train assez sélectif à l’épreuve durant le premier tiers de course (sur le pied de 1′09″6 à 1000 mètres de l’arrivée,) NOUBA DU SAPTEL était idéalement positionnée dans le sillage de NELUMBO (Franck Blandin), placé à l’extérieur de PREMIERE STEED, quant à elle calée à la corde quelques longueurs derrière sa compagne d’entraînement

    PRODIGIOUS (Julien Dubois)  trottait au milieu du petit peloton, tout près de la fille de Canada.

    A l’entrée de la dernière ligne droite, NOUBA DU SAPTEL sortait du sillage de NELUMBO… PRIVATE LOVE ayant encore le meilleur.

    A mi-ligne droite, la pensionnaire de Pascal-André Geslin prenait le meilleur et filait au poteau en vainqueur tout en restant sous la menace de NELUMBO, très tenace, et PRODIGIOUS, venu bien finir tout près des deux premiers.

    En retrait, PREMIERE STEED (Sébastien Baude), dominée, prenait la quatrième place devant MARATHON MAN (Tony le Beller), honorable finisseur, et NUCLEAR (Pierre Vercruysse), auteur d’une rentrée correcte.

    Finissant à son rythme, PRIVATE LOVE concluait huitième.

    1er 3 Nouba Du Saptel (F/9) Dreux Y. 1'54''24 1'11''00 Photos arrivées PMU ENGHIEN SOISY Prix de Washington
    2ème 4 Nelumbo (H/9) Blandin F. 1'54''30 1'11''00
    3ème 9 Prodigious (M/7) Dubois J. 1'54''35 1'11''10
    4ème 5 Premiere Steed (F/7) Baude S. 1'55''20 1'11''60
    5ème 7 Marathon Man (H/10) Le Beller T. 1'55''38 1'11''70
    6ème 1 Nuclear (H/9) Vercruysse P. 1'55''64 1'11''90
    7ème 6 Nuit Torride (F/9) Gillot G. 1'56''01 1'12''10

    Course européenne se disputant sur l’hippodrome d’Enghien et réservée aux trotteurs âgés de 3 ans, le Prix de Berlin a vu le succès de THE BEST MADRIK.

    Drivé par son entraîneur Jean-Etienne Dubois, le fils de Coktail Jet s’est imposé en 1′16″8 sur 2150 mètres, remportant son cinquième succès en 10 sorties.

    Favori et principal animateur de la course, le lauréat du dernier Critérium des Jeunes a contrôlé la course quasiment de bout en bout, dominant sûrement le bon finisseur TONNERRE DU GERS (Jean-Michel Bazire) et le pensionnaire de Fabrice Souloy TONKIN DE BELLOUET (Sébastien Baude), longtemps vu à l’extérieur du lauréat

    1er 6 The Best Madrik (M/3) Dubois J. Et. 2'45''10 1'16''80 Photos arrivées PMU ENGHIEN SOISY Prix de Berlin
    2ème 3 Tonnerre Du Gers (M/3) Bazire J. M. 2'45''70 1'17''10
    3ème 7 Tonkin De Bellouet (M/3) Baude S. 2'45''95 1'17''20
    4ème 5 Titan Cab (M/3) Verbeeck J. 2'46''24 1'17''30
    5ème 11 Twist Des Caillons (M/3) Raffin E. 2'46''31 1'17''40
    6ème 1 Triskele Janeiro (F/3) Nivard F. 2'46''40 1'17''40
    7ème 8 Trinite Des Vals (F/3) Piton B. 2'46''52 1'17''50


    votre commentaire
  • Mardi soir à Vincennes, le duel annoncé entre Quemeu d'Ecublei et Quauvin a tourné à l'avantage du protégé de Frédéric Prat, son rival ayant perdu un terrain précieux sur faute au début.

    Pas des plus rapides au signal, Quemeu d'Ecublei s'est porté au contact de l'animateur, Napoléon de Bussy, dans le bas de la descente au prix d'un bel effort. Son grand rival, Quauvin, a pour sa part compromis l'essentiel de ses chances en se montrant fautif après deux cents mètres de course, se retrouvant en retrait du peloton avant de recoller dans la descente. Les positions n'ont guère varié par la suite, avant que Jonathan Carré lance son partenaire dans le haut de la montée, instant où Quauvin s'annonçait en dehors. Dominateur, l'élève de Frédéric Prat s'est assuré un avantage décisif à la sortie du tournant final, puis a contenu aisément la bonne mais vaine attaque d'Ola de Padd, qui avait rapidement figuré dans le sillage des premiers. Honorable finisseur en pleine piste, Or de Jade s'est assuré la troisième place devant Napoléon de Bussy, qui n'avait pu suivre le futur lauréat à l'intersection des pistes avant de subir une double attaque dans la phase finale. Pas des plus souples dans ses allures, Quauvin a conclu au sixième rang, tout en étant maintenu après enquête sur ses allures.

    Satisfait de signer sa neuvième victoire en selle sur le champion de Francis Garner, Jonathan Carré n'a pas tari d'éloges à son sujet : "Il était peut être moins allant que d'habitude ce soir (lire mardi). J'ai contrôlé les débats tout au long de la ligne droite. Je le laisse faire et lorsqu'il sent les attaques, il repart de lui-même."

    Déçu, Jean-Paul Gauvin a émis des regrets : ''Nous n'aurions pas dû le déferrer. Dès le canter, j'ai vu que le cheval n'était pas dans la bonne cadence.''

    1er 8 Quemeu D'ecublei (H/6) Carre J. 3'17''40 1'13''10 Photos arrivées PMU VINCENNES Prix Paul Delanoë
    2ème 7 Ola De Padd (F/8) Mlle Henry N. 3'17''61 1'13''20
    3ème 9 Or De Jade (H/8) Thomain D. 3'17''99 1'13''30
    4ème 6 Napoleon De Bussy (M/9) Bonne D. 3'18''17 1'13''40
    5ème 3 Opale Du Gaultier (F/8) Mlle Dessartre E. 3'18''23 1'13''40
    6ème 1 Quauvin (H/6) Abrivard M. 3'18''40 1'13''50
    7ème 5 Picsou De Villabon (M/7) Mollard L. 3'18''60 1'13''60


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique