• le Grand Prix du Conseil Municipal 9/7 Vichy

    Grandissime favori, le pensionnaire de Hervé Sionneau a remporté, comme prévu, le Grand Prix du Conseil Municipal, privé de la présence de Roi Vert qui s'est échappé et légèrement blessé lors de son heat. Un seul roi dans le peloton : Ricimer.

     

    Huit partants seulement pour cette troisième épreuve du Grand Chelem. Cela ne nous a pas privé pour autant d'une belle course. Le premier tour se déroule déjà sur un bon rythme. Après mille mètres, Ricimer se porte en tête et doit aussitôt contrer Quéroan de Jay. Hervé Sionneau le laisse passer mais pas pour longtemps...â��Ricimer reprend, en effet, la tête au passage devant les tribunes et il ne va plus la quitter ! Le peloton s'en va en file indienne jusque dans le dernier tournant où Quéroan de Jay s'enlève. Seule l'italienne La Dany Bar cherche à suivre le favori mais sans jamais pouvoir contester sa supériorité dans la ligne droite. Ricimer s'impose ainsi en solitaire, dans le chrono de 1'14'' (2.850 mètres).
    Applaudi à son retour aux balances, Hervé Sionneau, avec le calme qu'on lui connaît, éclare : “J'ai cherché à fatiguer Quéroan de Jay en le contrant.â��Je souhaitais en effet l'émousser pour ne pas être battu sur une pointe de vitesse. En face, c'est encore lui que je craignais le plus. J'ai usé mes adversaires. Néanmoins, j'avoue qu'au départ j'ai eu un peu peur, car il a eu une hésitation au moment de s'élancer”. Partageant sa joie avec les trois autres co-propriétaires (Richard Viale, Christian Goutard et Joël Cloarec, trois tourangeaux qui travaillent dans le bâtiment), Hervé Sionneau poursuit :”Je ne connais pas ses limites.â��C'est dommage qu'il ait commis une faute dans la deuxième étape, car le Grand Chelem était faisable.â��On ne saura jamais si Punchy aurait été battu...”. En principe, Ricimer devrait maintenant se reposer un peu avant de reprendre la compétition en septembre à Vincennes.
    Facile deuxième, La Dany Bar n'a pu inquiéter le vainqueur “inapprochable” selon son partenaire, Marco Smorgon, venu de Turin, car sa jument “aime les grandes pistes”. À distance, Rocklyn se classe troisième en finissant bien devant Queila des Landes et Orly Malaval, celui-ci ayant mal tourné dans le dernier virage. Même regret évidemment pour Franck Nivard avec Quéroan de Jay. 
     
    1er 6 Ricimer   M 6 2850 3'31"01 1'14" H. Sionneau   H. Sionneau H. Sionneau 1,1 1,3
    2ème 7 La Dany Bar picto dÃ�©ferrÃ�© F 6 2850 3'31"90 1'14"4 Marco Smorgon   L. Truccone Marco Smorgon 24 9,8
    3ème 8 Rocklyn picto dÃ�©ferrÃ�© M 6 2850 3'33"11 1'14"8 J. Dubois   Ecurie Victoria Dreams Ph. Moulin 39 17
    4ème 2 Queila des Landes picto dÃ�©ferrÃ�© F 7 2850 3'33"93 1'15"1 S. Hardy   Mic. Hardy S. Hardy 45 29
    5ème 5 Orly Montaval picto dÃ�©ferrÃ�© M 9 2850 3'34"10 1'15"1 F. Jamard   Mme B. Chaudemanche P. Chevrier 86 69
    6ème 3 Sissi Charentaise   F 5 2850 3'34"56 1'15"3 F.-P. Bossuet   Ecurie Ténor J.-B. Bossuet 27 13
    7ème 1 Quélino d'Amour   H 7 2850 3'38"47 1'16"7 J. Boillereau   P. Veiler J. Boillereau 128 75
    dai 9 Quéroan de Jay   M 7 2875     F. Nivard   Ecurie des Alizés A. Lenoir 25 7
    NP 4 Roi Vert picto dÃ�©ferrÃ�© M 6 2850     J.-M. Bazire   J.-M. Rancoule J.-M. Bazire 

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :